jeudi, janvier 17, 2013

La croisière des cancéreux.

On m'offre une croisière au long cours, minimum six mois, je n'ai pas envie mais du professeur aux infirmières en passant par le secrétariat, tous sont si compattissants ne serait-ce  que par respect pour leurs efforts je vais tenter entrer dans le tunnel des chimios et  des chirurgies, avec comme espérance une sortie possible à 20/100 "C'est pas mal ! à dit  l'homme de l'art.
En l'état actuel je ne peux ni manger, ni me bouger, gonflée comme une outre par un liquide ascite , ce sera moins sordide à l'hôpital. Ils prennent en compte que je ne pourrais de si tôt grimper mes cinq étages sans ascenseur.
Ce n'est la faute à personne l'ovaire est un organe silencieux, même si j'avais eu des relations sexuelles, nous n'aurions pas été gênés.
C'est une gastrite qui m'a incitée à aller voir plus bas, tant qu'à faire d'être dans un dispensaire, autant faire une révision.

Je me suis défâchée  d'avec W...' il s'était excusé. ' Nous voilà frère et sœur! à t-il gentiment dit, à la nouvelle.


1 commentaire:

Sani Girona Roig a dit…

Chère Dorothée,

Est-ce Walter , ce W*? Je m'en réjouis, alors...
Mais dis-moi, je crois t'avoir envoyé un mel te prinat de me donner des nouvelles de notre bon ami... Le 18 j'ai laissé un message sur son répondeur mais ni lui ni personne de sa famille (je pense à sa fille et à son fils) ne m'a répondu.
Je compte donc sur toi...

Je profoite de l'occase pour t'embraser très fort.
Jeudir dernier j'ai eu droit à une 11è séance de chimio... peut-être la dernière d'une série de 12 prévues...
Je ne peux t'oofrir qu'un peu d'empathie et un grand tas de voeux pour que tout ça se passe bien...

Une très grosse et amicale bise de
Sani
_________